Lutte contre l’échec et le décrochage

Les démarches mise en œuvre pour lutter contre l’absentéisme et le décrochage scolaire[1]

Au niveau secondaire :

  • Afin de lutter contre l’absentéisme et de prévenir le décrochage, l’Athénée Royal de Nivelles met en place dès septembre 2015 la prise de présence électronique en classe de secondaire. Ce système permet un encodage immédiat des absences ou retards et assure un suivi en temps réel de l’assiduité de chaque enfant. Les présences étant également relevées par le biais de scanners de carte lors des séquences d’études en cours de journée et au repas de midi, le suivi se veut optimal.
  • La communication entre l’établissement et les parents étant primordiale, les absences des élèves font désormais également l’objet d’une notification aux parents via SMS en cours de journée, facilitant dès lors les échanges entre les parents et l’établissement.
  • Le Proviseur, les éducateurs et les parents entretiennent une relation basée sur la confiance et la transparence, garante d’un accompagnement favorable à l’évolution de l’enfant. Les échanges téléphoniques, par courriel ou de vive voix sont de multiples pistes exploitées pour offrir une réponse collective aux difficultés des enfants dans le cadre d’une politique proactive d’éducation.
  • Un dispositif de suivi scolaire est organisé pour les élèves en absence de longue durée grâce à une transmission par courriel des documents scolaires et bientôt via la plateforme éducative à l’usage des élèves.
  • L’Athénée Royal de Nivelles est, par ailleurs, en interaction permanente avec les organes partenaires, tels le Centre Psycho Médicosocial (CPMS), le Service Jeunesse de la Zone de Police locale, le Service d’Aide à la Jeunesse,…, selon la nature des problématiques rencontrées.

Des réunions régulières ont lieu entre la direction du Centre PMS, le chef d’établissement, le Proviseur de l’Athénée et la direction du Fondamental pour une concertation saine et efficace dans l’intérêt des enfants. Le début et la fin d’année sont également l’occasion de tirer les conclusions sur les actions menées en cours d’année et envisager les adaptations nécessaires pour l’année suivante.

Des réunions fréquentes entre le Centre PMS, le Proviseur et les éducateurs assurent un suivi constant des élèves qui en ont besoin et permet d’offrir l’accompagnement le plus efficace selon les compétences de chacun.

A l’initiative de la zone de Police, une concertation a lieu au niveau communal, ce qui permet d’anticiper les problèmes graves avec les responsables du Service Jeunesse et d’apporter ensemble une réponse commune aux problèmes de décrochage scolaire à Nivelles.

[1] Ref. : Projet pédagogique du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement, point D

arnivellesLutte contre l’échec et le décrochage