Soutien et la réussite des élèves en difficultés

Démarches favorisant le soutien et la réussite des élèves en difficultés d’apprentissage[1]

Au fondamental comme au secondaire, nous développons la pratique de la Pédagogie Différenciée afin de proposer à chaque élève d’évoluer à son propre rythme et de bénéficier d’une approche personnalisée dans ses difficultés individuelles.

Au fondamental,

  • Des remédiations hebdomadaires dans la grille horaire sont organisées grâce aux dispositions d’encadrement au premier degré de l’enseignement primaire.
  • Dès le maternel, les classes sont organisées en ateliers. Les classes sont divisées géographiquement en zones d’activité distinctes (coin bibliothèque, coin théâtre, coin douillet, coin construction,…) ce qui favorise dès le plus jeune âge l’acquisition de l’autonomie et l’apprentissage de la vie sociale au sein du groupe-classe.
  • Dès 2015, nous lançons un projet « Mieux dans son corps, mieux à l’école » basé sur la méthode Félicitée aidant à développer chez les élèves leur plein potentiel, à gérer leurs angoisses, à les motiver pour l’apprentissage et à améliorer l’estime de soi et la concentration comme facteurs indispensables pour des conditions de travail optimales.
  • Les titulaires du 3e degré de l’enseignement primaire organisent des remédiations spécifiques et ponctuelles chaque semaine.
  • Nous réalisons un dossier individuel de soutien pour les élèves éprouvant des difficultés. Ce dossier d’accompagnement, donnant un relevé des actions entreprises, est voué à être consultable par les professionnels qui encadrent l’enfant voire éventuellement le nouvel établissement fréquenté par un élève qui nous quitterait en cours de scolarité si le suivi le nécessite.
  • Les élèves fréquentant une année complémentaire au fondamental font également l’objet d’un dossier individuel visant à organiser et encadrer l’accompagnement des élèves.
  • Des périodes d’adaptation à la langue sont organisées selon les normes d’encadrement et les besoins constatés pour les enfants en déficit de maîtrise de la langue de l’enseignement.
  • Des ateliers communs 5 à 8 ans sont organisés pour des échanges transversaux et une émulation naturelle. Ceci facilite également la différenciation; la remédiation et le dépassement.
  • A partir de 2015, nous projetons l’organisation d’un stage résidentiel préparatoire à l’épreuve externe du Certificat d’Etudes de Base (CEB) en Centre de dépaysement pour les élèves de 6e primaire alliant travail et activités sportives. Par ailleurs, des publications spécifiques à ces épreuves sont fournies aux élèves dans le cadre de ce travail préparatoire. (Projet 2016)

Au niveau secondaire, de multiples dispositifs visant le soutien et la réussite des élèves en difficultés sont mis en place aux premier, deuxième et troisième degrés.

Ces dispositifs couvrent à la fois un accompagnement de proximité, des remédiations ponctuelles et renforcements au sein de différentes disciplines et des ateliers spécifiques visant les stratégies transversales d’apprentissage ou le dépassement.

[1] Projet éducatif du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement, point 4 ; Projet pédagogique du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement, point E

 

arnivellesSoutien et la réussite des élèves en difficultés