Latest news

Fond Jeunesse – Interview de Mme Scokaert pour le magazine « PROF »

Des livres gratuits, une aubaine !

Le Fonds Jeunesse (Bibliothèque de Nivelles), ce sont aussi des conseils.

« Si j’ai des questions, je n’hésite pas, parce que ce n’est pas toujours facile de choisir un livre. J’essaie de varier les thèmes, les genres. » Et si le Fonds n’existait pas ? « Je ne sais pas si l’achat des livres par les parents serait un problème, mais dans les écoles, on compte beaucoup ! » Alors, des livres gratuits, c’est une aubaine…

Professeur de français en 3e secondaire à l’Athénée de Nivelles, Céline Scokaert, apprécie aussi le côté pratique. « Il n’est plus question de livre oublié, indisponible à la bibliothèque ou épuisé en librairie ! Comme le programme prévoit cinq à huit livres par an, j’essaie qu’il y en ait deux qui viennent du Fonds Jeunesse. Avant, je travaillais avec les romans sélectionnés pour le Prix Farniente. De très bons livres, mais récents, donc souvent plus chers que 10€… J’essaie de diminuer le cout en faisant des échanges entre mes trois classes de 3e…

« En découvrant le Fonds Jeunesse, je me suis rendu compte que la sélection se basait aussi sur le Prix Farniente ! Et j’ai même pu demander à la bibliothèque d’acquérir des romands de Sarah Berti, une auteure de la région que j’ai pu faire venir en classe. »

« Comme il y a une trentaine d’exemplaires par titre et que j’ai trois classes, je suis obligée de choisir trois livres différents… Très vite, entre élèves, on compare l’épaisseur ou la difficulté du titre… Ce que j’ai fait, cette année, c’est prendre trente exemplaires de trois romans, que je propose aux trois classes. Le hasard a bien fait les choses : chaque élève a eu le titre de son choix… »

Didier CATTEAU
Magazine PROF, décembre

2017, numéro 36, p. 11

Julien FrançoisFond Jeunesse – Interview de Mme Scokaert pour le magazine « PROF »